• Conseil communal ce mardi 26 janvier 2016 à 20 h00

    nassogne.jpgLes membres du Conseil sont invités pour la première fois, conformément aux articles L.1122-12, L.1122-13, L.1122-15  et L.1122-17 et L.1122-17 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation (CDLD) à se rendre à l'assemblée du Conseil, au lieu ordinaire de ses séances (salle du conseil, Place communale à NASSOGNE), le

    MARDI 26 JANVIER 2016 à 20H

    pour délibérer sur les points suivants :

     

    SEANCE PUBLIQUE :

    1. Démission d’un membre du Collège - acceptation.
    2. Adoption d’un avenant au pacte de majorité à la suite de la démission d’un échevin.
    3. Prestation de serment d’un nouvel échevin.
    4. Subsides en nature aux différents clubs et associations : rectification.
    5. Cahier spécial des charges pour un marché de fourniture d’un camion pour le service voirie et le service distribution d’eau.
    6. Cahier spécial des charges pour un marché de fourniture de mobilier pour la nouvelle école de Nassogne.
    7. Cahier spécial des charges pour un marché de services pour un auteur de projet pour l’aménagement d’une crèche.
    8. Délégations au Collège communal en matière de marché public en vertu des modifications du CDLD.
    9. Fins de droit de concessions dans les cimetières d’Ambly, Forrières, Grune, Lesterny et Masbourg.
    10. ASBL Géopark Famenne-Ardenne : approbation des statuts et désignation des représentants communaux.
    11. Communications.

     

    HUIS CLOS.

    1. Nomination d’un contremaître statutaire.
    2. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Finances - Recette.
    3. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Finances - Recette.
    4. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Population – Etat-Civil.
    5. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Population – Etat-Civil.
    6. Nomination d’un agent administratif statutaire pour le service des Ressources Humaines.
    7. Nomination d’un agent administratif statutaire pour le service des Ressources Humaines.
    8. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Travaux – Urbanisme.
    9. Nomination d’un agent administratif statutaire pour les services Travaux – Urbanisme.
    10. Autorisation d’activité complémentaire pour un agent administratif.
    11. Mise en disponibilité pour cause de maladie d’un instituteur primaire.
  • Le groupe ENSEMBLE tire le bilan à mi-mandat...

    BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016

    Le groupe Ensemble vous présente ses meilleurs vœux, à vous et vos proches, pour cette nouvelle année 2016.

    A mi-chemin de la législature communale, le groupe Ensemble de Nassogne, deuxième groupe politique du Conseil communal, tire le bilan des trois années écoulées et met en lumière la politique menée par la majorité au travers de quelques dossiers ayant marqué cette première moitié de législature.

     

    LE TOP DES FLOPS DE LA MAJORITÉ 

    OP DES FLOPS DE LA MAJORITÉ

    QUIRYNEN GATE

    Nassogne a vécu son « Quirynen Gate » marqué par des irrégularités délibérées en matière de marchés publics.

    Deux dossiers sont concernés : la rénovation de la buvette du football de Forrières et l’entretien des véhicules communaux.Malgré les mises en garde de la Directrice financière et du groupe Ensemble, le Bourgmestre a profité de sa majorité pour procéder à des paiements de factures en violation de la procédure de marchés publics.

    Suite à nos recours, l’Autorité de Tutelle a déclaré cette procédure illégale et obligé le Bourgmestre à relancer un marché conforme, ce qui a profité aux entreprises de la région.

    Est-il normal - et moral- que le Bourgmestre se livre à de telles manipulations alors qu’il a 26 années de vie politique, qu’il a les finances communales dans ses attributions et qu’il se doit de respecter et faire appliquer les lois et les règlements ?

    Seuls les conseillers du groupe Ensemble ont dénoncé ce manque d’éthique et d’intégrité.

    LE CHÂTEAU DU BOIS

    Ce site remarquable est tout à fait sous-valorisé et en panne de projet. Cette situation coûte cher.

    Nous avons demandé que le collège communal prenne le dossier en charge et constitue un groupe de travail composé de profession- nels du tourisme, de la DNF et de mouvements associatifs afin d’analyser les capacités du site, de l’intégrer dans un projet ambitieux de politique du tourisme et d’y proposer une palette d’activités valorisantes, le tout appuyé sur un plan financier crédible et cohérent.

    D’emblée, cette méthode de travail a été rejetée et le dossier a été «encommissionné » à la Commission Locale de Développement Rurale (CLDR).La majorité vient de lancer un énième appel à un repreneur. A suivre ...

    Ce dossier est révélateur de l’attitude du collège et de sa majorité : absence de vision, manque d’ambition et de projets.

    DÉMOCRATIE BÂILLONNÉE, PROCÉDURES BAFOUÉES

    Des commissions, dont la Commission Locale de Développement Rural (CLDR), ont été composées par la majorité avec la complicité de la conseillère Ecolo de manière à s’assurer une surreprésentation et verrouiller le débat au détriment du groupe Ensemble. Nous avons introduit un recours auprès du Ministre de Tutelle.

    Quant à la Commission des Aînés, elle prêche dans le désert depuis longtemps : il n’est tenu aucun compte de ses propositions ou revendications.

    En matière d’aménagement du territoire, la majorité a adopté une position de non-décision dans la mise en place de tous les disposi- tifs réglementaires. Cette attitude ouvre la porte au clientélisme et à toutes sortes de dérives dans l’octroi de permis.

    La majorité promettait également une gestion rigoureuse des deniers publics.

    Toutefois, la taxe sur les déchets ménagers augmente de manière constante. La majorité s’appuie sur le prétexte fataliste du « coût- vérité » pour faire passer cette augmentation. Le groupe Ensemble s’est toujours opposé à ce discours et réclame une analyse précise en vue d’instaurer un système de taxation « pollueur-payeur » plus équitable.La même réflexion doit être menée pour l’eau, notre « or bleu ».

    On constate également que le prix des marchés publics est systématiquement dépassé, indiquant une maîtrise des coûts tout à fait insuffisante. Ainsi, la rénovation de la buvette du football a affiché un surcoût important.

    Vous l’aurez compris, cette majorité use et abuse de sa position dominante : absence d’information et de consultation de la population, ambiguïté et double langage sur les projets importants (éoliennes, projets immobiliers), contournement des procédures légales et démocratiques caractérisent toutes ses actions. 

     

    QUELQUES DOSSIERS SOUTENUS ET PROPOSÉS PAR LE GROUPE ENSEMBLE

     

    La majorité précédente, dont nous étions membres, avait lancé un certain nombre de projets : à Grune, la salle de fête ; à Bande, la nouvelle Maison de village ; à Nassogne, la nouvelle école communale, la maison rurale, et la buvette de football ; à Ambly et à Forrières, les aires multisports.

    LE GROUPE ENSEMBLE VEUT POURSUIVRE DANS CETTE DYNAMIQUE EN PROPOSANT DIVERS PROJETS.

    PLAN COMMUNAL DE DÉNEIGEMENT

    En hiver, malgré l’efficacité et la compétence de nos services communaux, les fortes chutes de neige et le verglas peuvent perturber considérablement notre réseau routier durant plusieurs jours. La commune est responsable du dégagement des voiries et doit pouvoir rétablir rapidement une circulation normale.

    Le groupe Ensemble a proposé un « plan communal de déneigement » afin de désigner les axes à dégager en priorité. Une autre tech- nique de déneigement que le sel pourrait également être mise en œuvre. Un marché de service pourrait être lancé auprès des agricul- teurs et entrepreneurs locaux afin de venir en renfort aux ouvriers communaux.Le plan communal de déneigement a été refusé par la majorité.

    CHARTE DE MIXITÉ SOCIALE

    Le groupe Ensemble propose que la commune se dote d’une charte de mixité sociale. C’est un document d’orientation politique impor- tant en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme et de qualité de l’habitat.

    La démarche a pour but :• de favoriser la cohésion et la mixité sociale entre personnes de générations et de conditions différentes. • de s’engager à la mise en œuvre du droit à un logement décent pour tous les citoyens et leurs familles. • de construire une commune où il fait bon vivre pour toutes et tous.

    Seul le groupe Ensemble a voté « pour » se doter d’une telle charte.

    RÉSIDENCES-SERVICES

    Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses dans notre société.La Commune et le CPAS de Nassogne se doivent de répondre au vieillissement de la population.

    Le groupe Ensemble a proposé que le Collège élabore un projet d’habitat groupé de type résidences-services pouvant accueillir des seniors de conditions et besoins variés.

    Il serait destiné aux personnes âgées encore autonomes qui souhaitent concilier vie privée et vie collective. Un tel projet s’inscrit par- faitement dans la volonté du schéma de structure communal de mettre à la disposition de la population des logements adaptables et adaptés répondant aux défis posés par le vieillissement et le handicap.

    Seul le groupe Ensemble a voté « pour ».

    LA MAJORITÉ REJETTE SYSTÉMATIQUEMENT NOS PROPOSITIONS LES PLUS CONSTRUCTIVES.

    Force est de constater qu’on est loin de cette bonne gouvernance annoncée.C’est pour ces motifs que nous avons voté contre tous les budgets et comptes communaux.

    NE SOYEZ PAS DUPE !

    Aujourd’hui, la majorité s’attribue la concrétisation de projets initiés sous la législature précédente, dont nous faisions partie. Demain, à l’approche des prochaines élections communales, elle se rappellera à votre bon souvenir par de nouveaux projets d’entretien de voiries et autres inaugurations propagandistes.

    Quant au groupe Ensemble, notre engagement est de continuer à réaliser un travail de contrôle et de critique tout en menant une opposition constructive.

     

     

    ILS ONT DIT

    CHATEAU DU BOIS

    « Quatre occupants s’y sont succédé, sans succès. La Commune n’y est pour rien » (Marc Quirynen, 23 novembre 2015). « Je ne veux pas d’une commission en plus, si c’est pour faire du vent». « Il y en a assez qui en font »(Marc Quirynen et Marcel David, 19 mai 2015). • Sans commentaire...

    SCHÉMA DE STRUCTURE ET RÈGLEMENT COMMUNAL D’URBANISME :

    La Commune a dû procéder à la régularisation de la procédure de désignation de l’auteur du projet de Schéma de structure. « Dans les appels d’offres, le prix n’était pas un critère » (Charles Quirynen, Directeur général).« L’offre du Centre de Recherche et d’Etude pour l’Action Territoriale (CREAT) était bien l’offre régulière la plus avantageuse » (Marc Quirynen, 29/9/2014).

    • Commentaire : Le choix s’est porté sur le plus cher : 50 000€ de surcoût, aucune justification n’a été fournie par la majorité.

    POULAILLERS :

    « Il serait plus sain, bien sûr, que les projets d’expansion soient d’un autre ordre. Et ce n’est pas pour cela que le collège soutient le projet. Je lis les réseaux sociaux comme tout le monde, et je ne suis pas d’accord avec les insinuations laissant croire que nous sommes pour (Marc Quirynen, 09 avril 2015).« Par rapport aux réactions négatives concernant l’élevage industriel et au poulailler d’Ambly, je me demande si les gens ne réa- gissent pas par ignorance ... » (Marc Quirynen, 23 novembre 2015).

    • Commentaire : Soutient, soutient pas ? Surtout ne pas se mouiller ...

    TAXE SUR LES DÉCHETS MÉNAGERS :

    « La taxe correspond à 0,50€ par jour, ce n’est pas cher pour s’occuper de la gestion des déchets ménagers. C’est moins que la facture VOO » (Vincent Peremans, 12 novembre 2015).• Commentaire : on protège les gros pollueurs.

    LOGEMENTS :

    « Il faut intégrer la location privée dans le quota de logement public, si l’habitation est louée à un allocataire social » (Michael Heinen, 30 septembre 2015).

    « Nassogne a déjà fait assez en matière de logements publics » (André Blaise, 30 septembre 2015).« L’offre de logements de qualité aux aînés figure au rang de mes principales préoccupations » (Ghislaine Rondaux, 21 janvier 2015).

    • Commentaire : Nassogne n’atteint que 4% de logements publics sur les 10% requis.

    RÉSIDENCES-SERVICES:

    « Un partenariat public-privé avec le gestionnaire privé de la maison de retraite de Nassogne est impossible » (Michael Heynen, 10 juillet 2015).• Commentaire : quand on ne veut rien faire, on trouve que c’est impossible.

    LE GROUPE ENSEMBLE RÉCLAME L’ORGANIGRAMME COMMUNAL :

    «Coup tordu! Ce que tu demandes, c’est une structure type « militaire » de la Commune» (Vincent Peremans, 24 août 2015). • Commentaire : c’est une obligation légale

    PARTIS POLITIQUES :

    Mai-juin 2015 : visite du CPAS au Parlement Wallon : la visite est organisée par le «Centre Permanent à la Citoyenneté et la Parti- cipation» (CPCP) du CdH, accompagnée par M. Josy Arens, député CdH;.réception et lunch offerts par M. Di Antonio, ministre CdH. Aveu candide de la Présidente : «Je leur ai demandé de nous recevoir et de nous accompagner par facilité puisqu’ils émanent du même parti politique que moi ! ».

    • Commentaire : « Le CPAS doit remplir sa mission dans le respect des convictions idéologiques, philosophiques ou religieuses des intéressés » (Loi organique des CPAS, article 59).

    AOÛT 2015 - ARRÊTÉ DE POLICE RELATIF AUX RESTRICTIONS D’EAU:

    «Les gens s’en moquent. Malgré cela, ils continuent à arroser leurs jardins sans craindre la police...!» (Marcel David, 24 août 2015). • Commentaire : c’est qui le chef de la Police ?

    PLAN DE DÉNEIGEMENT :

    « Nous ne pouvons que sensibiliser les gens à s’équiper de pneus neige » (Marc Quirynen, 02 octobre 2013).

    LE MOT DE LA FIN

    « J’ai gagné les élections. Tout le monde est d’accord avec mon programme ! » (Marc Quirynen, 28 mars 2013).

    Lire la suite